Le Copétan Nicolas Indermühle joue dans un orchestre philharmonique finlandais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Copétan Nicolas Indermühle joue dans un orchestre philharmonique finlandais

Message  Admin le Ven 3 Jan - 9:25

Le Copétan Nicolas Indermühle joue dans un orchestre
philharmonique finlandais
Nicolas Indermühle, tubiste, réalise son rêve en trouvant un poste de titulaire dans l'Orchestre
philharmonique de Turku (Finlande). Il a commencé sa carrière à l'Union instrumentale de Coppet.
Un sourire radieux aux lèvres, la poignée de main franche et ferme, le Copétan Nicolas Indermühle a pris
beaucoup d’assurance ces dernières années. C’est qu’il a une grande nouvelle à annoncer dont il peut être
fier: il vient de décrocher un poste de tubiste (joueur de tuba) à l’orchestre symphonique de Turku, en
Finlande! «Il y a environ trois postes de tubistes par an en Europe et j’ai beaucoup de copains musiciens qui
n’ont pas de travail ou qui ont abandonné», précise le jeune homme, conscient de sa chance. Un résultat qui
est l’aboutissement d’un long parcours semé d’épreuves, pendant lequel Nicolas a fait preuve d’une
persévérance et d’une capacité d’adaptation exceptionnelles.
Tout commence à l’âge de sept ans, lorsque le jeune garçon entre à l’Union instrumentale de Coppet,
devenue aujourd’hui Harmonie de Terre Sainte, pour apprendre l’euphonium (tuba ténor), suivant ainsi les
traces de son papa. Prenant vite goût à son instrument, le jeune Nicolas, qui est un lève-tôt, prend plaisir à
passer les matinées du dimanche au local de musique avec son père. Plus tard, ses deux jeunes sœurs les
rejoignent dans la même fanfare.
La musique devient ainsi une histoire de famille, et Nicolas enchaîne les années à l’école de musique de
Coppet jusqu’à 16 ans sans songer dans un premier temps à en faire son métier. Après l’école obligatoire, il
se lance dans un apprentissage de mécanicien de locomotive.
Puis, il poursuit ses études et obtient sa maturité. C’est à ce moment, à l’âge de 21 ans, qu’il décide de
tenter sa chance et de se lancer professionnellement dans la musique. «Mais je ne voulais pas lâcher la
mécanique», explique-t-il. Il se met alors au tuba et conjugue les études au Conservatoire de Genève, au
niveau professionnel, et son travail de mécanicien. «C’était d’abord difficile et très fatigant à cause des
horaires, mais j’ai trouvé finalement une place à 20% avec des horaires aménagés. Mon travail me
permettait de financer mes partitions et une partie de l’écolage», raconte-t-il.
En mai dernier, le Copétan a remporté cette fois officiellement sa place à l’orchestre symphonique de Turku.
A 28 ans, il est ainsi le plus jeune musicien de l’orchestre. S’il est fier de son succès, il est aussi conscient
d’avoir eu des parents très présents pendant tout son parcours. «Mes parents m’ont beaucoup soutenu et
ont toujours écouté tous mes concerts, même les plus lointains», dit-il, reconnaissant
avatar
Admin
Admin

Messages : 243
Date d'inscription : 28/09/2012

http://lescuivres.forumsmusic.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum